C’est une plante aux fleurs jaunes qui produit une teinture du bleu le plus intense. Son histoire nous emmène des Grecs aux Romains et de François Ier aux grands maîtres de la peinture. La région lui doit son nom de Pays de Cocagne. Réponse ? Le pastel bien sûr !

Le pastel, Isatis tinctoria, est une plante qui pousse dans des climats tempérés et froids. Originaire d’Asie Centrale, de l’Asie du Sud-Ouest et de l’Europe du Sud-Est, elle ne vit que deux ans et meurt après avoir produit ses graines. Le pastel est de la même famille que les radis et les choux. Mais attention, elle n’est pas comestible !

La richesse du Sud Ouest

Dès le Néolithique, les Hommes ont compris que la plante permettait de produire une coloration bleu. D’ailleurs, le pastel est la seule source de teinture bleu disponible en Europe jusqu’à la fin du XVIème siècle. On renomme la plante “Or Bleu” car elle fait alors la fortune du pays de cocagne et permet le développement économique de la région. Vers 1560, une plante venue d’Orient, plus facile à cultiver et à extraire, fit ralentir le marché des cocagnes de pastel. Moins cher, l’indigo devance le pastel. 

Une plante jaune qui libère du bleu !

Des champs jaunes à la cocagne, puis de la cocagne au pigment : la culture du pastel est un véritable savoir-faire hérité des maîtres pasteliers. La recette ? Les feuilles de la plante sont d’abord broyées et mises à sêcher en boules : les fameuses cocagnes. Après fermentation, elles donnent l’agranat, pâte granuleuse noirâtre. Le pigment en poudre est ensuite utilisé pour produire ce bleu pastel inimitable.

De nombreuses vertus

Depuis quelques années, des passionnés reprennent la production du pastel car ses usages sont multiples ! Bien sûr utilisé comme colorant pour les textiles ou les arts, il sert aussi depuis longtemps de fongicide pour protéger les outils agricoles ou les menuiseries. Pensez au fameux « bleu charrette », tout s’explique maintenant ! Les toiles et lainages résistent également mieux à la lumière et la chaleur grâce à un traitement au pastel. C’est bien connu la plante possède aussi des propriétés bénéfiques pour le peau. On la retrouve donc dans des produits cosmétiques.

Du musée qui lui est consacré à Magrin à la boutique de l’Artisan Pastellier d’Albi, Ysatis Tinctoria vous en fera voir de toutes les couleurs ! Et si vous n’aimez ni le bleu, ni les fleurs, ni les tissus, et encore moins la peinture, sachez quand même que le pastel fait fuir les insectes…