L'exposition du printemps proposera une représentation contemporaine des mouvements et figures de la danse à travers les œuvres de CAROLYN CARLSON à découvrir dès le 23 mars.....!!!!!

Description

En partenariat avec le Musée la Piscine de Roubaix et la Carolyn Carlson Company

Les œuvres graphiques de Carolyn Carlson constituent des séries de motifs inspirés des éléments (l’eau, l’air), des mouvements de la nature (la vague, l’oiseau), des figures de danse et d’autoportraits ramenant au mouvement à l’état pur. La référence, nourrie de ses séjours au Japon, est l’ensõ (le cercle), la recherche du mouvement parfait, perpétuel et spontané.
Ses dessins se rattachent à la tradition du dessin abstrait de peintres contemporains comme Hans Hartung, Pierre Soulages ou Olivier Debré, qui a créé les décors et costumes du ballet Signes en 1997 à l’Opéra de Paris.
Les œuvres de Carolyn Carlson dialogueront à Albi avec celles de Toulouse-Lautrec, en cette année 2018 où est célébré le 150e anniversaire de la naissance de Jane Avril, l’une des égéries du peintre. Fasciné par le mouvement, Lautrec a su capter la vitesse et retranscrire la posture de la danseuse d’une arabesque nerveuse qui semble spontanée, et qui est inspirée par l’influence du japonisme.

Un poetry event, événement improvisé de Carolyn Carlson, sera proposé en ouverture de l'exposition en partenariat avec l'ADDA du Tarn.
Des visites guidées et ateliers seront proposés durant toute la durée de l'exposition.

La Carolyn Carlson Company est subventionnée par le Ministère de la Culture (DGCA - délégation danse) dans le cadre du dispositif des Compagnies Nationales.

Langues parlées

  • Français

Coordonnées et contact

Musée Toulouse-Lautrec
Palais de la Berbie
Place Sainte-Cécile
Musée Toulouse-Lautrec
81000 Albi

Afficher le N° de téléphone

Ouverture

Du 23/03 au 31/05/2018, tous les jours.
Mars:
De 10h à 12h et de 14h à 17h30

Avril - mai:
De 10h à 12h et de 14h à 18h.

Situation

Coordonnées GPS : 43.929168, 2.143216

Calculer mon itinéraire

Mis à jour le 16 janvier 2018 par Musée Toulouse-Lautrec