« Version épatante du grand roman de Flaubert. (...) Virtuoses, ils passent d’une émotion à une autre, fidèles à l’esprit toujours et à la lettre. Drôle, instructif, divertissant. On est sous le charme ! » Le Figaro

Description

Madame Bovary
Mercredi 15 novembre
21h / Théâtre municipal

De Gustave Flaubert
Adaptation : Paul Emond, mise en scène : Sandrine Molaro et Gilles-Vincent Kapps
Avec : Sandrine Molaro, David Talbot, Gilles-Vincent Kapps, Félix Kysyl ou Paul Granier
Scénographie : Barbara de Limburg, lumières : François Thouret, costumes : Sabine Schlemmer, musique originale Gilles-Vincent Kapps, collaboration artistique Grétel Delattre
Production : Atelier Théâtre Actuel et la compagnie La Fiancée du requin
Durée : 1h20

Nomination Molières 2016 - Révélation féminine : Sandrine Molaro

Sur scène, quatre chaises, et à portée de main, quelques instruments -guitare, violon, accordéon.
Ce pourrait être la place d'un village, un coin de campagne, ou la dernière table d'un banquet de noces sous les arbres au fond du verger.
Tour à tour narrateurs ou interprètes, quatre formidables comédiens vont conter, chanter, incarner la grande épopée d'Emma Bovary. La révolte romanesque, le combat instinctif d'une femme éprise de liberté qui refuse de se résigner et de se satisfaire de sa condition, et cherche, quel qu'en soit le prix, à faire l'expérience d’une vie d'aventure, de plaisir et de passion.
Plus impertinente que jamais, Madame Bovary prend vie sur scène dans une pièce raffinée qui fait résonner à la perfection chaque mot de Flaubert.

TARIF F / Places numérotées
Tarif plein : 20 euros, Tarif abonné : 17 euros, Tarif réduit : 10 euros (tarif réduit jeunes < 18 ans, étudiants < 26 ans, demandeurs d'emploi, bénéficiaires de minima sociaux et de l'AAH)

Langues parlées

  • Français

Coordonnées et contact

Madame Bovary
Place de la République
81100 Castres

Afficher le N° de téléphone

Ouverture

Mercredi 15 novembre 2017 à 21h.

Situation

Coordonnées GPS : 43.603389, 2.240999

Calculer mon itinéraire

Mis à jour le 20 juillet 2017 par Théâtre Municipal