Cette 17ème édition de la "Journée Internationale des Femmes" permettra d’écouter deux conférences historiques et d’assister à deux propositions artistiques autour du camp de Brens.

Description

• A 15h00 : Présentation par Hélène Leclerc, maître de conférences à l’Université Toulouse-Jean Jaurès, de l’ouvrage collectif qu’elle a dirigé : "Le Sud-Ouest de la France et les Pyrénées dans la mémoire des pays de langue allemande au XXe siècle "*.
Les personnalités présentées dans ce dictionnaire-anthologie, parmi lesquelles beaucoup de femmes, sont des écrivains et artistes germanophones qui ont en commun d'être venues dans le Sud-Ouest de la France ou dans les Pyrénées, pour des durées et dans des circonstances diverses – celles de l'exil et/ou de l'internement pour nombre d'entre elles – et d'avoir consigné la trace de ce passage dans une œuvre écrite ou bien iconographique ou plastique. L'ouvrage souhaite faire découvrir, ou redécouvrir, ces personnalités au parcours hors normes, leur rendre hommage et évoquer, à travers elles, quelques chapitres de l'histoire des relations entre la France et les pays de langue allemande.
Cette présentation sera accompagnée par une lecture des Amis de la poésie de textes extraits de cette anthologie et en particulier de textes d’anciennes internées des camps de Rieucros, de Brens et de Gurs.
• Vers 16h15 : Conférence de Grégory Tuban : La révolte des Femmes des 22 et 23 mars 1941 au camp d'Argelès-sur-Mer
Ce journaliste et docteur en Histoire a publié de nombreux articles et ouvrages sur l'exil et les camps de la Retirada dont en 2018 le livre "Camps d’étrangers – Le contrôle des réfugiés venus d’Espagne (1939-1944) "* qui aborde notamment la question de ces Républicaines espagnoles qui se sont révoltées au camp d’Argelès-sur-Mer lors du transfert d’anciens brigadistes internationaux vers le camp de Djelfa en Algérie. En représailles de leur révolte une cinquantaine de « meneuses » seront transférées au camp de Rieucros puis en février 1942 au camp de Brens.
• Vers 17h45 : Projection du ballet "Requiem" créé et chorégraphié par Françoise Bettini en hommage à ses parents Angèle Bettini del Rio et Yves Bettini ainsi qu'à ses frères Serge, Pierre, Robert et Laurent
Ce ballet retrace toute la vie d’Angèle et d’Yves. Les élèves de l’école de danse Ballet Studio à Toulouse ont eu le plaisir de le présenter en juin 2018 à Altigone quelques mois après le décès d’Angèle.
• Vers 18h45 : "Sœurs de camp" concert documentaire de Benoît Bories (Faïdos Sonore) proposé en quadriphonie pour une expérience sonore immersive. Ce concert est accompagné d’une performance plastique diffusée par rétroprojecteurs par Nada et Julie Grande du Collectif Nyctalopes
Un hommage à trois anciennes internées qui témoignent de leur expérience concentrationnaire au camp de Brens : Angelita Bettini del Rio, Arlette Baena – toutes deux décédées en novembre 2017 – et Nuria Mor – dont nous espérons vivement la présence malgré ses 97 ans. Un éloge d’une sororité vécue, de sa nécessité pour surmonter une telle épreuve.
• A 19h30 : Apéritif offert par la municipalité
Entrée libre ; participation libre aux frais de l’association
* Livres en vente sur le stand de l’association

Langues parlées

  • Français

Coordonnées et contact

Rue Cavaillé-Coll
Auditorium Dom Vayssette
81600 Gaillac

Afficher le N° de téléphone

Ouverture

Samedi 2 mars 2019 de 15h à 19h30.

Situation

Coordonnées GPS : 43.898132, 1.896579

Calculer mon itinéraire

Mis à jour le 12 février 2019 par Office de Tourisme Bastides et Vignoble du Gaillac