Oubliez les talons ! On ne monte pas à Cordes sur ciel en voiture non plus ! L’ascension se fait à pied, à travers les ruelles escarpées et pavées. On s’immerge d’un coup dans l’ambiance médiévale : portes fortifiées, remparts, façades gothiques sculptées et petits coins cachés. Le charme opère au premier pas. Du haut de cette cité médiévale vous dominez le monde et contemplez l’histoire. 

Hoch gelegen und „espanté“ (aufregend)!

Le ciel ne pouvait plus attendre. Quel bonheur quand son nom fut en 1993 officiellement accolé à celui de Cordes. Leurs noces remontaient au moyen âge depuis que la cité de pierres se hissant sur un promontoire était montée jusqu’au ciel. Vertiges de l’amour et de la beauté. 
Tout en montant vers le haut de la cité, on s’arrête visiter les ateliers d’artistes et artisans. Depuis longtemps peintres, écrivains, céramistes, sculpteurs ou bijoutiers y trouvent l’inspiration artistique. 
Certains matins lorsque la brume rose a envahi la vallée, Cordes sur Ciel mérite bien son nom et flotte au-dessus des cieux. Un matin très tôt, sortez du village pour l’admirer au lever du jour, c’est splendide. L’hiver parfois, la brume l’enveloppe et l’isole du monde d’en bas. Un expérience, presque mystique. 

Histoire et fêtes médiévales 

Depuis sa naissance, les siècles d’ordinaire impitoyables ont épargné les pierres de la vieille cité accrochée à son éperon rocheux. En remontant la rue Droite, vous passez en revue un incroyable alignement de maisons gothiques, dont les très remarquables maisons du Grand Fauconnier et du Grand Veneur. Pour une immersion totale dans le moyen âge, ne manquez pas en juillet les fêtes du Grand Fauconnier durant lesquelles tout le monde s’amuse en costume d’époque, vous y compris. 

…Le voyageur qui, de la terrasse de Cordes, regarde la nuit d’été sait ainsi qu’il n’a pas besoin d’aller plus loin et que, s’il veut, la beauté ici, jour après jour, l’enlèvera à toute solitude.
– Albert Camus

Repos et douceurs au paradis 

Caché derrière un mur de pierres blanches du pays tout en haut du village, le jardin des Paradis porte bien son nom et dévoile ses carrés botaniques, ses espèces oubliées et ses bassins de fraîcheur. Une véritable halte hors du temps. Tant que vous y êtes, pourquoi ne pas déguster les fameux croquants de Cordes sur un hamac au creux du jardin ? C’est une recette locale avec juste du sucre, des amandes et des blancs d’œufs pour un craquant léger et délicieux. Craquant, fondant et incontournable de Cordes sur ciel.