La Montagne Noire… Ne vous laissez pas impressionner par son nom, elle est bien verte ! Laissez-vous inspirer par la magie qu’elle dégage, par les histoires qu’elle raconte et par le patrimoine qu’elle abrite. Au sud du Tarn, cette Montagne Noire s’étend de Sorèze à Labastide-Rouairoux et étonne par sa richesse et son art de vivre.

Pourquoi la Montagne noire ?

Si cette montagne a un nom qui semble bien triste et peu coloré, elle n’a de « noire » que son nom. Car pour celui qui ose s’y aventurer, voilà un beau relief aux multiples vallées, aux gorges encaissées, aux ruisseaux parfois impétueux, aux roches diverses et variées, aux forêts denses, touffues et colorées. Des couleurs qui changent au gré des saisons. Cet important « manteau végétal » vu de loin et notamment sur le versant nord de la montagne lui donne une couleur sombre. Voilà certainement l’origine de son nom.

Hautpoul, village médiéval perché

Sur son pic, le village d’Hautpoul a de quoi impressionner. Redoutable forteresse probablement fondée en 413 par les Wisigoths, Hautpoul domine les vallées alentour. La cité serait même le berceau historique de Mazamet. Empruntez la passerelle de Mazamet pour vous y rendre et découvrez ce village pittoresque. De là-haut, la vue sur la montagne noire est imprenable.

Mazamet : l’incroyable histoire du textile

Au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, l’essor de l‘activité textile mazamétaine est contrarié par des problèmes d’approvisionnement en matière première. A cette époque, la laine provient exclusivement de la tonte des moutons du Languedoc, de Provence et d’Espagne. Il faut trouver un moyen de surmonter cette difficulté.

C’est ainsi qu’un industriel, Pierre Élie Houlès, a l’idée en 1851, d’importer des peaux de mouton d’Argentine. Quelques années sont nécessaires à la mise au point de la technique originale du  « délainage à l’échauffe » qui permet pour la première fois de séparer la laine du cuir sans endommager l’une ou l’autre de ces matières.

C’est en partie grâce aux eaux exceptionnellement douces (dépourvues de calcaire) de l’Arnette que le délainage peut se développer dans la région.

Rapidement, Mazamet devient le centre mondial du délainage : elle est connue dans les principaux pays d’approvisionnement en peaux lainées (Argentine, Australie, Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud, Maghreb) et dans les pays acheteurs de laine (Europe, États-Unis, Russie). La principale qualité de Mazamet est de pouvoir fournir en très peu de temps tous les types de laines de moutons originaires de l’hémisphère sud.

Au Musée du textile de Labastide-Rouairoux, découvrez dans cette ancienne usine du 19e siècle, tout le savoir-faire local de la laine jusqu’au produit fini.

Shoot de chloro sur les sentiers de la Montagne Noire

Vous reprendrez bien un peu de chlorophylle ? Les activités de pleine nature se pratiquent un peu partout sur ce pays rude mais si beau.

Enfilez vos chaussures de marche et arpentez les chemins de randonnée en Montagne Noire. Laissez les forêts et les sommets chatouiller vos sens de marcheur. Très sportifs ou amateurs, la Montagne Noire est aussi très bavarde et vous raconte l’histoire des cathares, du textile et du cuir.

Vous aimerez aussi

Balades et randonnées

Balades et randonnées

La passerelle de Mazamet

La passerelle de Mazamet

Base de Loisirs du Lac des Montagnès

Base de Loisirs du Lac des Montagnès

Randonnée pédestre accompagnée : « La Passerelle by Night »

Randonnée pédestre accompagnée : « La Passerelle by Night »

UN TOUR DU MONDE EN 8 SITES TARNAIS

UN TOUR DU MONDE EN 8 SITES TARNAIS