Bien sûr les idées sont multiples et les envies variées, mais nous vous proposons une activité ciblée pour chaque mois de l’année dans le Tarn.

La dinde de Noël ne passe pas ? C’est le moment d’aller respirer le grand air, le moment de prendre de la hauteur. Où ça ? Sur les monts de Lacaune. Rien de tel en effet pour bien commencer l’année qu’une balade en raquettes dans la forêt du col de Picotalen. La nuit est tombée ; c’est l’heure de succomber aux délices d’un hammam. Sur place, impossible de refuser un massage plantaire. Vos orteils se pâment, ils supplient même que cela dure toujours. C’est complètement dinde ! Plus sur tourisme-montsdelacaune.com

En ce mois de Saint-Valentin, choisissez de préférence une maison d’hôtes genre fière demeure du XVIIe siècle. Dans l’alcôve, sous une couette douillette lovez-vous. Tout à coup il fait plus chaud, n’est-ce pas ? Sachez que vous jouirez également d’une température clémente, assis au coin de la cheminée, occupé à feuilleter les pages d’un canard. Son cousin, celui qui fait coincoin, vous sera servi un peu plus tard. Paix à ses magrets.

Pêcheurs, vous pouvez frétiller, c’est l’ouverture de la pêche ! Dans les méandres du Tarn, taquinez silures et brochets, ils adorent ça. Dans les torrents de la Montagne Noire, calmez avec votre canne quelques truites farios trop remuantes. Non mais c’est qui le patron ?

Voilà le printemps. Déprimant dans un placard, votre sac à dos crie « rando ». Le cabri qui sommeille en vous répond « banco ». Cap sur le pays de Cocagne pour faire la balade de la Capelette de Saint-Ferréol. Vue époustouflante sur la Montagne noire garantie. Vos gambettes en redemandent ? Direction la vallée du Viaur, ses forêts et son sentier des Planques. Shoot de chlorophylle, vieux ponts, tours et châteaux au programme !

Partez sur les chemins, partez de bon matin, partez à bicyclette ! Les cheveux au vent,
profitez des ponts et des weekends prolongés pour parcourir les routes du Tarn
à vélo, en longeant la rigole qui alimente le Canal du Midi. Au fil de l’eau, du lac de Saint-Ferréol à la prise d’Alzeau, vous découvrirez le riche patrimoine de la région. Amateurs de sensations fortes, que diriez-vous de tester les dénivelés du massif du Sidobre et du roc de Montalet en VTT ? Reine de la grimpette ou cycliste du dimanche : à vos pédales !

Vous avez l’âme d’un cowboy et le goût des grands espaces ? Pour une poignée d’euros, louez un cheval et hop ! En selle pour faire le tour du Tarn : un périple
de 500 kilomètres en pleine nature allant du Pays de Cocagne à la Montagne Noire, en passant par le Sidobre, la vallée du Tarn, le vignoble de Gaillac ou encore les bastides albigeoises. Le soir en bivouaquant sous les étoiles, vous rêverez de lendemains épiques s’écoulant à la vitesse du galop ou du pas si vous préférez escargoter.

En juillet, suivez les notes de musique et laissez-vous entraîner jusqu’aux fêtes de village qui ont lieu un peu partout dans le Tarn. Au programme des festivités : douce odeur de grillades, manèges pour les enfants et déhanchés endiablés jusqu’au bout de la nuit. De quoi satisfaire vos envies de fiesta et de découverte ! Amateur de bon vin et d’ambiance de bodega, vous pourrez aussi virevolter au son des apéros-concerts des viticulteurs du coin. L’occasion d’apprécier la convivialité et le sens de la fête légendaire des Tarnais.

L’heure de la sieste est passée depuis longtemps et le soleil cogne encore. Heureusement, rivières et lacs ne manquent pas pour se rafraîchir et
éventuellement se remuer un peu. Comment résister à un tour de paddle sur le lac du Laouzas ? Quelque chose de plus corsé conviendrait davantage à votre physique et à votre tempérament ? Vous pouvez descendre le Tarn en canoë. Encore trop mou ? Faites du canyoning dans les gorges du Banquet !

C’est la fin de l’été, le Tarn baigne dans une douce lumière. Qu’attendez-vous pour découvrir les plus belles cités médiévales du Tarn ? Il y a vraiment de quoi s’espanter : ici les ruelles de Castelnau de Montmiral ; là le moulin à vent et les maisons à colombages de Lautrec ; là-bas sur les rives du Cérou, Monestiés ; là-haut le village fortifié de Puycelsi qui domine la vallée de la Vère depuis son éperon rocheux… et d’autres encore. Oui, vous êtes bien au pays des merveilles !

La recette du mois : une bonne dose de sous-bois, quelques litres d’eau de pluie, une couche de feuilles mortes, une pincée de cèpes, un soupçon de châtaignes, le tout arrosé d’un bon verre de Gaillac. À déguster au son du brame du cerf dans la forêt de Grésigne.

Embarquez pour un voyage à la découverte de la gastronomie tarnaise, à la maison ou grâce aux ateliers de cuisine de La Halle aux terroirs. Décollez tranquillement
en vous faisant la main sur une omelette aux respounchous puis, une fois votre vitesse de croisière atteinte, prolongez le plaisir en concoctant un pot-au-feu albigeois et une soupe à l’ail rose de Lautrec. Pour un atterrissage tout en douceur, finissez
sur un croquant de Cordes. Bon appétit !

Décembre

Préparez tranquillement les fêtes de fin d’année en flânant parmi les marchés de Noël de la région. Du côté de Castres, succombez à un cornet de châtaignes grillées ou à une assiette defresinat, le ragoût local, en écoutant un nadalet, soit un concert de cloches qui ponctue les dernières nuits de décembre. Traditions occitanes et douce ambiance hivernale, voilà de quoi finir votre année en beauté !